segunda-feira, 18 de abril de 2016

En général, ce que dit la presse française à propos de la situation politique au Brésil n'est qu'un écho de la presse locale. Il échappe sans doute aux journalistes français le caractère fortement partisan des grands groupes médiatiques brésiliens, qui mènent tous une guerre déclarée contre le gouvernement, à coup d'intox ou même de mensonges, et ce depuis le début du premier mandat de Lula, en 2003. 

N'oublions pas qu'il s'agit d'un paysage audiovisuel extrêmement concentré : en effet, six familles détiennent l'écrasante majorité des journaux, magazines, radios et chaînes télévisées brésiliens et leurs affinités politiques avec une droite ultralibérale ne sont plus à démontrer.

C'est donc avec plaisir que j'ai lu l'article ci-dessous, qui tient compte de la complexité de la situation au Brésil et, surtout, du cynisme de ceux qui disent mener la procédure de destitution de Mme Rousseff pour "combattre la corruption". Il pourra vous éclairer mieux que les flashs info du JT de 20 heures.


Dans le Charlie Hebdo de la semaine dernière, on trouve aussi une interview très intéressante, qui décrit bien le genre de droite qui veut reprendre le pouvoir au Brésil.

Um comentário:

  1. Merci beaucoup pour le travail que vous consacrez à cet excellent blog .

    ResponderExcluir